16 janvier 2012
Page modifiée le vendredi 13 avril 2012
JAN
16
2012
Le projet REFIMEVE+ porté par l’équipe Métrologie, Molécules et Tests fondamentaux, ...

Projet REFILEVELe projet REFIMEVE+ porté par l’équipe Métrologie, Molécules et Tests fondamentaux, lauréat de la deuxième vague de l’appel à projet « équipement d’excellence »

REFIMEVE+ : REseau FIbré MEtrologique à Vocation Européenne+

Le projet porté par l’université Paris-Nord 13 présente la caractéristique d’être à la fois une avancée technologique majeure, la concrétisation de travaux académiques et expérimentations antérieurs, un exemple de coordination et mutualisation inter-académique, un vecteur de développement économique notamment pour des PME innovantes en fort développement.

REFIMEVE+ – REseau FIbré MEtrologique à Vocation Européenne+ – s'appuie sur une première scientifique mondiale, le transfert longue distance d’une fréquence optique ultra-stable sur un réseau Internet. Les équipes françaises du LPL et du SYRTE viennent de démontrer sur le tronçon Villetaneuse-Reims du réseau Internet académique RENATER aller-retour: 540km) que le signal d'horloge est transmis avec une qualité de recopie exceptionnelle de 2x10-19 - incertitude de 0,1s sur l'âge de l'univers !

Ceci ouvre notamment la voie à une comparaison à l’échelle continentale des meilleures horloges terrestres dont l’exactitude relative atteint aujourd’hui quelques 10-16 et bientôt 10-17. C’est une solution alternative au système GPS qui est aujourd’hui une limitation dans ces comparaisons distantes d’horloges ultra-stables.

Ce projet a pour but de généraliser ce concept grâce à une collaboration étroite avec RENATER et une PME innovante partenaire, IDIL, pour distribuer un signal de fréquence ultra-stable généré à l’Observatoire de Paris à travers toute la France. Il s’appuie sur 21 partenaires dont le CNES.

Un tel  équipement se caractérise par des impacts socio-économiques importants.

De nombreux champs disciplinaires vont tirer parti de la dissémination de cette fréquence :  la métrologie temps-fréquences, la physique fondamentale sur terre et dans l’espace, la spectroscopie de précision appliquée à l’environnement et à la physique de l’atmosphère. Par ailleurs cet instrument sera testé en priorité en tant que gyromètre géant et également comme senseur sismique. La confirmation des estimations théoriques par l’expérience ouvrirait la voie au développement de nouveaux senseurs sismiques faciles à déployer grâce à la présence d’un large réseau de fibres optiques à travers le monde.

Ce projet est une première étape pour la construction d’un réseau à l’échelle européenne avec une première extension envisagée vers l’Allemagne avec le soutien de la DFN (réseau académique allemand). De nombreux autres pays sont déjà intéressés par cette possibilité. Une gestion efficace des équipements à l’échelle européenne pourrait notamment être assurée par le consortium DANTE auquel appartiennent RENATER et la DFN.

Le projet a reçu environ vingt-cinq lettres de soutien en France, en Europe et à travers le monde. Ce projet pourrait permettre l’ouverture d’un marché mondial pour lequel la France possède aujourd’hui une avance technologique certaine. Ce sont des conditions idéales pour une  entreprise qui souhaite passer du statut de petite entreprise à moyenne entreprise de dimension européenne.

Schéma de l’infrastructure du réseau prévu



Les liens optiques dans Paris



les liens optiques dans Paris



Les liens optiques en région parisienne



les liens optiques et en région parisienne



Les liens optiques en France



le réseau national avec, en cercle rouge, les villes des laboratoires desservis, en cercle vert, les lieux ou des stations répéteurs seront implantées. Les flèches jaunes représentent les premières liaisons internationales qui pourraient être mises en place.



Les partenaires du projet

Laboratoire de Physique des Lasers – LPL (Villetaneuse) 

Système de Références Temps-Espace – SYRTE (Paris)

Réseau National de Télécommunications pour la Technologie, l'Enseignement et la Recherche - RENATER

Laboratoire Kastler Brossel – LKB (Paris)  

Laboratoire Charles Fabry – LCF (Palaiseau)

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay – ISMO (Orsay) 

Astroparticule et Cosmologie – APC (Paris)  

Laboratoire de Physique Moléculaire pour l'Atmosphère et l'Astrophysique – LPMAA (Paris)

Laboratoire Aimé Cotton – LAC (Orsay)

Physique des Interactions Ioniques et Moléculaires – PIIM (Marseille)

Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité – LCAR (Toulouse)

Univers, Transport, Interfaces, Nanostructures, Atmosphère et environnement, Molécules – UTINAM (Besançon)

Franche Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies - FEMTO-ST (Besançon)

Station de Radioastronomie de Nancay – USN

Laboratoire de Physique des Lasers, Atomes et Molécules – PhLAM (Lille)

Laboratoire Photonique, Numérique et Nanosciences - LP2N (Bordeaux)

Géosciences Azur – GEOAZUR (Nice)

Astrophysique Relativiste, Théories, Expériences, Metrologie, Instrumentation, Signaux – ARTEMIS (Nice)

Laboratoire interdisciplinaire de Physique – LIPhy (Grenoble)

Centre Spatial de Toulouse - CNES-CST

IDIL Fibres Optiques (Lannion)




© 1998 - 2017 Laboratoire de physique des lasers (LPL). Tous droits réservés.
Université Paris 13 (UP13) - Institut Galilée - CNRS LPL UMR7538
99, av. J.B. Clément - 93430 VILLETANEUSE - FRANCE
Logo IG
Logo UP13
Membre fondateur de
Logo PRES Sorbonne Paris Cité
Logo Campus Condorcet
Logo CNRS