Accueil  | ActualitĂ©s scientifiques  | 10 septembre 2014
Page modifiée le vendredi 13 avril 2012
SEP
10
2014
Contrôler les interactions atome-surface à l’échelle nanométrique grâce à la température

ContrĂ´ler les interactions atome-surface Ă  l’échelle nanomĂ©trique grâce Ă  la tempĂ©ratureLes physiciens le savent bien : un objet chauffé au-dessus du zéro absolu émet un rayonnement « thermique », dont l’étude approfondie mènera à la révolution quantique au début du XXème siècle. Cependant ce rayonnement idéal dit « du corps noir » n’existe que lorsqu’on se situe assez loin de la surface chauffée. Plus près, à l’échelle nanométrique, les choses changent considérablement : on se situe dans le régime de la « nanothermique », et les modes de surface (polaritons ou plasmons) du corps chaud jouent un rôle prépondérant… L’équipe SAI (Spectroscopie Atomique aux Interfaces) du LPL s’interesse depuis longtemps à ces problématique et vient de publier dans Nature Communication un article permettant de mieux comprendre ce régime si particulier.

En savoir plus ici...




© 1998 - 2017 Laboratoire de physique des lasers (LPL). Tous droits réservés.
Université Paris 13 (UP13) - Institut Galilée - CNRS LPL UMR7538
99, av. J.B. Clément - 93430 VILLETANEUSE - FRANCE
Logo IG
Logo UP13
Membre fondateur de
Logo PRES Sorbonne Paris Cité
Logo Campus Condorcet
Logo CNRS