Accueil  | Actualités scientifiques  | 04 avril 2016
Page modifiée le vendredi 13 avril 2012
AVR
4
2016
Nanogravure photo-induite par une transition magnétique

Gravure d'une nanobande de ZrO2 par un champ magnétique localisé oscillant à la fréquence de la lumière. La dépendance en polarisation se traduit par des profils de gravure différents. A gauche : Polarisation perpendiculaire à la nanobande ; à droite : Polarisation parallèle à la nanobande. © Takashi YatsuiUn travail effectué à Tokyo dans le groupe du Pr Yatsui, dans une collaboration avec Daniel Bloch de l’équipe SAI du LPL et des chimistes de l'IS2M (CNRS - Mulhouse), initiée à l'occasion de deux séminaires franco-japonais en nanophotonique (Villetaneuse 2010, et Toba 2011), montre qu'un procédé de photogravure peut utiliser la composante magnétique du champ lumineux. Au voisinage d'une préforme nanostructurée en ZrO2, une irradiation à faible puissance par un laser continu He-Cd (Lambda = 325 nm) photo-dissocie localement l'oxygène moléculaire environnant, grâce à une transition magnétique (M1) généralement considérée comme négligeable, mais amplifiée par la structure locale du champ nanostructuré. Ce travail, qui vient de paraitre dans "Light: Science and Applications" ouvre la voie à des réactions nouvelles et plus variées dans les process de nanofabrication.



En savoir plus ici...



Voir le communiqué en anglais de l’Université de Tokyo.




© 1998 - 2017 Laboratoire de physique des lasers (LPL). Tous droits réservés.
Université Paris 13 (UP13) - Institut Galilée - CNRS LPL UMR7538
99, av. J.B. Clément - 93430 VILLETANEUSE - FRANCE
Logo IG
Logo UP13
Membre fondateur de
Logo PRES Sorbonne Paris Cité
Logo Campus Condorcet
Logo CNRS