Accueil  | ActualitĂ©s scientifiques  | 31 aoĂ»t 2011
Page modifiée le vendredi 13 avril 2012
AOU
31
2011
Désaimantation spontanée dans un condensat de Bose-Einstein

Désaimantation spontanée dans un condensat de Bose-EinsteinEquipe Gaz Quantiques Dipolaires (AF)

Les interactions magnétiques dipôle-dipôle (IDD), anisotropes et à « longue portée », induisent de nouveaux effets physiques sur les propriétés des condensats de Bose-Einstein (BEC). Ces effets sont en général faibles, mais deviennent mesurables si le condensat de Bose-Einstein est formé d’atomes de fort moment magnétique : c’est justement le cas dans les condensats formés d’atomes de Chrome produits dans notre équipe. Une nouvelle série d’expériences menées sur notre dispositif concerne une approche du magnétisme quantique0cďmplétant l’analyse de la dynamique de relaxation du spin atomique par la mise en évidence de modifications spontanées de l’aimantation du BEC de chrome.

En savoir plus ici...




© 1998 - 2017 Laboratoire de physique des lasers (LPL). Tous droits réservés.
Université Paris 13 (UP13) - Institut Galilée - CNRS LPL UMR7538
99, av. J.B. Clément - 93430 VILLETANEUSE - FRANCE
Logo IG
Logo UP13
Membre fondateur de
Logo PRES Sorbonne Paris Cité
Logo Campus Condorcet
Logo CNRS